Groupe Democratie et Solidarite
Groupe Democratie et Solidarite

        DE L'AMBITION  POUR NOTRE         COMMUNAUTÉ URBAINE !

Le vote du budget est toujours un moment important qui définit la vision politique de l'année à venir. Le 23 mars notre groupe a majoritairement voté le budget 2017, avec néanmoins des remarques, que nous avions déjà faites en 2016.

 

L'essentiel pour nous y est : maintenir le pacte fiscal, sans augmentation d’impôts et avec une confirmation de la solidarité entre les 73 communes.   

 

Cependant, nous avons rappelé lors de notre intervention, que la communauté urbaine se doit d’avoir plus d’ambition, notamment concernant son niveau d’investissement.

Il ne s’agit pas ici de proposer une fin de mandature de grands bâtisseurs.


Mais, il est nécessaire, pour dégager notre identité commune, de créer une dynamique autour des projets culturels, éducatifs, sportifs et même au delà.

 

Dans le même temps, nous entendons l’argument selon lequel notre intercommunalité est toujours en période de transition et le sera vraisemblablement encore en 2018.

Néanmoins, nous n’observons pas dans ce budget 2017 les nécessaires investissements qui devraient accompagner l’identité naissante du territoire.

 

Car le temps passe vite. C’est aujourd’hui que nous devons réfléchir pour le territoire de demain. EOLE ne sera pas suffisant pour dynamiser nos bassins de vie s’il n’est pas accompagné d’une relance de l'activité économique.

 

Nous sommes donc attentifs, à ce que la définition de l’intérêt communautaire s’accompagne d’une ambition forte.

 

Transition toujours, sur la Taxe des Ordures Ménagères ; un des plus gros budgets de la communauté urbaine où l’on maintien des taux différenciés, ce qui ne devrait pas provoquer d’augmentation, mais pas non plus de diminution.

 

Or, aujourd’hui, suite à l'audit sur les Ordures Ménagères, nous sommes en mesure de faire des économies substantielles tout en maintenant un service de qualité dès 2018. Notre groupe participe activement à cette réflexion en étant force de proposition.

 

Nous avons bien évidemment, la question de la dette du Syndicat Intercommunal de Destruction des Résidus Urbains (SIDRU) qui risque de mettre notre CU en difficulté si aucune solution n'est trouvée avant fin 2018.

Sur ce dossier, il nous faut une transparence totale, nous n'avons pas à attendre que ce soit la presse qui nous informe d'un problème propre à la CU.

 

Enfin, le groupe DS se réjouit, d’avoir obtenu des avancées, sur le plan de l'égalité réelle entre les femmes et les hommes, suite à la question écrite envoyée à la Présidence par notre collègue Anne Marie Vinay.

En effet, la présentation d’un rapport sur l’égalité femmes/hommes au sein de la collectivité est obligatoire, lors du débat d’orientation budgétaire.

 

Or, aucun rapport ne nous avait été communiqué. Cette présentation, sera mise à l’ordre du jour d’un prochain conseil communautaire.

Nous sommes intervenus, car à l'heure où de nombreux agents ont été transférés, les incidences dans l'équation vie privée/travail, sont souvent plus fortes chez les femmes que les hommes.

 

C'est un devoir d'être intransigeant sur cette question d'égalité salariale.


Soyons ambitieux, pour un territoire socialement et économiquement à la pointe de l’innovation.

 

 

Albert BISCHEROUR

 

Président du Groupe

 

TÉLÉCHARGEZ L'INTÉGRALITÉ DE LA QUESTION ÉCRITE DU GROUPE
Q_ECRITE_EGALITE_FEM_HOM.pdf
Document Adobe Acrobat [344.2 KB]
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Groupe Democratie et Solidarite