Groupe Democratie et Solidarite
Groupe Democratie et Solidarite

DE L'AUDACE, ENCORE DE L'AUDACE, TOUJOURS DE L'AUDACE* POUR NOTRE TERRITOIRE ET SES HABITANT.ES

Le débat d’orientation budgétaire qui ouvre les discussions relatives au budget de la communauté urbaine appelle deux remarques de la part de notre groupe.

 

Nous constatons tout d’abord, que les conditions de reprise des compétences de proximité (voirie, propreté, etc…) ne sont toujours pas réunies.

 

Les recrutements peinent à palier le manque de personnel afin de proposer un service public de proximité de qualité.  

 

Nous comprenons l’une des contrainte majeure pesant sur la communauté urbaine : Une dotation globale de fonctionnement très en deçà de ce qu’un établissement de coopération intercommunale de notre taille devrait percevoir.

 

C’est pourquoi notre groupe, demande une action forte auprès de l’État pour que la communauté urbaine négocie les moyens de son ambition.

 

On l’a vu, notre territoire a été durement touché par la crue de la Seine, puis par l’épisode neigeux. Nous devons renforcer, nos services opérationnels de proximité et offrir aux agents des conditions de travail convenables (notamment pour les agents de proximité).

 

La communauté urbaine ne doit pas devenir une structure technocratique déconnectée des habitants et des communes, et gérer l’ensemble de ses compétences par délégation de service publique.

 

Lors de la présentation du rapport d’orientation budgétaire nous avons également constaté la perte de 6,5 millions d’euros de recette, résultant de la fermeture de la centrale de Porcheville.

 

Nous ne pouvons pas accepter la disparition d’un montant aussi important. La communauté urbaine doit, et c’est son devoir le plus impérieux, négocier avec EDF et l’État une compensation. Nous souhaitons une transparence totale à ce sujet.

 

Notre territoire en construction va nécessairement avoir besoin d’investir pour développer son économie, proposer des infrastructures de qualité à ses habitants. Sans cette ressource, point de projet de territoire à la hauteur de la place qui est la notre en Ile-de-France.

 

En mars, le budget nous sera présenté, nous resterons donc vigilants pour que la communauté urbaine soit audacieuse pour compenser ces problématiques budgétaires.

 

Comme le dit l’adage, l’union fait la force.  Gageons que cette union de 73 communes puisse nous permettre de montrer notre force : un territoire jeune et dynamique ; un territoire urbain et rural, un territoire innovant et industriel ; un territoire fort de ses 408 000 habitant.es !

 

Monique BROCHOT,

 

Présidente du groupe

 

 

 

*Extrait du discours de Georges Danton à l’Assemblée nationale le 2 septembre 1792.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Groupe Democratie et Solidarite