Groupe Democratie et Solidarite
Groupe Democratie et Solidarite

2018 : LA COMMUNAUTÉ URBAINE SOUS LE SIGNE DE L'EAU

Lors du Conseil Communautaire du mois de septembre, nous avons voté le transfert des équipements sportifs et culturels à vocation intercommunale.

 

Dorénavant, l’ensemble des habitant.es du territoire peuvent bénéficier des infrastructures sportives et culturelles (http://www.ds-gpseo.fr/vos-%C3%A9quipements-communautaires/) à un tarif unique.


Cependant, force est de constater, qu’un certain nombre d'équipements, notamment des piscines, n’ont toujours pas à ce jour de tarif dédié.

 

Notre groupe comprend que certains obstacles juridiques et techniques ne permettent pas une harmonisation rapide, mais nous resterons attentifs pour que ce travail d’uniformité des tarifs puisse être réalisé en 2018, notamment pour ce qui est des équipements en délégation de service public.

 

Dès janvier, la Communauté Urbaine deviendra compétente en matière de lutte extérieure contre les incendies, de gestion du ruissellement des eaux pluviales et de gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations (GEMAPI).

 

Cette compétence, très technique qu’est la GEMAPI, va impacter notre territoire et ses habitants :

 

1. En matière d’aménagement :  La communauté urbaine et ses partenaires vont devoir travailler à l’aménagement de la Seine et de ses zones humides (bras morts de la Seine, cours d’eau, champs de crue).

 

Tous ces aménagements concourront à la protection de l’environnement et à la gestion des crues, question essentielle pour notre territoire. Nous avons tous en mémoire les crues de juin 2016.

 

2. En matière fiscale : cette compétence, comme vous l’avez peut-être remarqué sur votre feuille d’imposition, donne lieu à la création d’une taxe. La communauté urbaine a fait le choix de ne pas prélever cet impôt pour le moment. Elle aura jusqu'au 15 février 2018 pour voter l'instauration de cette taxe.

Cette future recette doit permettre aux intercommunalités d’exercer pleinement cette compétence très coûteuse. 

 

De notre point de vue, il est important que les élu.es puissent avoir une vision globale de l’ensemble des infrastructures, de leur état, et des points de faiblesse du territoire, avant de voter cette taxe.

 

2018, sera à n’en pas douter, une année importante pour la Communauté Urbaine. Après 2 ans d’installation, elle se doit d’être visible sur le territoire, exercer ses compétences de manière efficace, et porter un projet pour l’ensemble des habitant.es.

 

Notre groupe continuera de promouvoir sa vision d’un territoire solidaire au travers du PLUi, du PLHi et du groupe de travail sur les modes de gestion des compétences eau et assainissement.
Autant de questions qui doivent amener des réponses équilibrées, pour un territoire équitable.

 

Le Groupe a également renouvelé sa présidence, suite à l’élection d’Albert BISCHEROUR au poste de Conseiller délégué, pour continuer de porter les valeurs qui sont les nôtres.

 

C’est donc moi, élue d’opposition de Mantes-la-ville qui vais dorénavant porter la voix collégiale du groupe Démocratie & Solidarité à la Communauté Urbaine Grand Paris Seine & Oise.

 

 

Monique BROCHOT,

Présidente du Groupe D&S

POUR COMPRENDRE LA GEMAPI EN QUELQUES MINUTES.

Crédit vidéo : Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse - bibang communication 2015

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Groupe Democratie et Solidarite