CONSEIL COMMUNAUTAIRE DU 08 FÉVRIER 2018

Malgré des conditions climatiques difficiles, les élu.es du groupe étaient présent.es pour ce premier conseil communautaire de l'année.

 

1_ DÉBAT D’ORIENTATION BUDGÉTAIRE

 

Le groupe Démocratie & Solidarité appel la communauté urbaine, malgré les contraintes budgétaires imposées par l’État, à ne pas rester attentiste :

 

  • Continuer de peser sur l’État pour que la Communauté Urbaine perçoive une dotation globale de fonctionnement à la hauteur de sa taille et de sa population,

 

  • Ne pas laisser la fermeture de la centrale de Porcheville grever le budget et la capacité d’autofinancement (perte sèche de 6,5 millions d'euros),

 

  • Fournir un effort supplémentaire, malgré le plafonnement des dépenses de fonctionnement (limité à 1,2% d'augmentation) afin de recruter des agents pour les compétences dites de "proximité", notamment la voirie,

 

  • Communiquer plus largement aux élu.es le plan pluriannuel d’investissement 2018/2019.

 

La Communauté Urbaine  doit être audacieuse, afin d’être un acteur majeur en île de France.

 

DOB_CC_08_02_18.pdf
Document Adobe Acrobat [91.7 KB]

 

2_ INTERVENTION RELATIVE AUX EFFECTIFS

 

Le groupe est intervenu pour rappeler que la communauté urbaine doit développer sa capacité de recrutement.

 

En effet, les élu.es constatent un déficit chronique dans certains services, et s’alarment des problématiques de recrutement qui induisent une baisse de la qualité de service sur le territoire, et des conditions de travail dégradées pour les agents communautaires.

 

Le groupe entend rester très mobilisé sur cette question essentielle.

 

EFFECTIFS_CC_08_02_2018.pdf
Document Adobe Acrobat [74.4 KB]

3_INTERVENTION RELATIVE A LA CRÉATION D’UN FONDS DE SOUTIEN AU FONCTIONNEMENT DES ÉTABLISSEMENTS CULTURELS ET SPORTIFS COMMUNAUX.

 

Le groupe a souhaité intervenir afin d’ouvrir le débat sur la création d’un fonds de soutien aux établissements culturels et sportifs communaux qui n’ont pas été transférés à la Communauté Urbaine.

 

Certaines infrastructures, ne sont pas juridiquement intercommunales, mais ont de fait, un statut intercommunal par leur fréquentation et leur rayonnement .

 

L’objectif d’un tel mécanisme : la mise en œuvre d’un principe de solidarité à destination des communes qui accueillent un fort public extra-muros au sein de leurs équipements.

 

FONDS DE SOUTIEN_CC_08_02_18.pdf
Document Adobe Acrobat [97.4 KB]

 

4_RAPPORT ÉGALITÉ FEMMES- HOMMES

 

Le groupe Démocratie & Solidarité n’est pas satisfait du contenu du rapport égalité femmes/hommes présenté par la Communauté Urbaine.

 

En 2017, le groupe était intervenu auprès du Président pour obtenir ce rapport (le débat d’orientation budgétaire peut être entaché d’illégalité sans présentation de ce document).

 

Si la lecture du rapport 2018, permet d’observer les conditions d’égalité réelle entre les femmes et les hommes au sein de la Communauté Urbaine, il ne présente que très succinctement les orientations proposées par l’intercommunalité pour lutter efficacement contre les inégalités femmes/hommes (Aménagement de l’espace public, politiques sportives et culturelles…etc.).

 

Le groupe entend rester vigilant sur cette question et attend un travail de fond sur ce sujet.

 

5_INFORMATION

 

L’Assemblée délibérante a adopté assez largement la tenue des futurs Conseils Communautaires en fin d’après-midi.

 

Le prochain Conseil Communautaire aura donc lieu le jeudi 29 mars en fin d’après-midi dans la commune d'Ecquevilly.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Groupe Democratie et Solidarite